La revue WOOFing: deuxième semaine

Le temps passe extrêmement vite et notre deuxième semaine de WOOFing est déjà terminée. Nous avons bien pris nos marques et avons pas mal travaillé, tout en découvrant les alentours. La vie à la ferme nous plaît beaucoup, et le calme qui y règne me rend très prolifique (je n’ai jamais été aussi inspirée pour le blog, j’ai des tonnes d’idées d’articles et j’écris tous les jours !!). Se dire que c’est bientôt fini… c’est pas possible pour le moment ! Si vous voulez en savoir plus sur notre deuxième semaine en tant qu’apprentis fermiers, c’est maintenant !

SEMAINE N°2: La ferme avec des animaux MAIS pas que !

Après 2 semaines passées à la ferme, nous avons bien pris nos marques et sommes en totale autonomie en ce qui concerne les animaux (nourrissage, nettoyage etc). Les activités tournent beaucoup autour des animaux ici ce qui est plutôt cool, et nous avons eu la chance de n’avoir que quelques jours de pluie ce qui a rendu les choses plus faciles et sympas, au soleil.

Le lundi est la seule journée de la semaine où nous avons des tâches pré-établies: nettoyage des cages au niveau du poulailler et tonte de la pelouse. Le nettoyage se fait avec des masques car on doit retirer et remettre des copeaux de bois dans les enclos, ainsi que des produits antiseptiques. Si vous n’êtes jamais entré dans un poulailler, vous ne pouvez pas imaginer l’odeur qu’il peut y avoir, et surtout la complexité pour entrer et sortir sans qu’aucune poule ne vous suive ! Parce-que oui, dans le tas il y en a TOUJOURS une qui vous suivra. Ici ce sont surtout les juvéniles (les ados de la basse cour qui se prennent pour des grands) qui tentent de s’échapper, et certaines poules assez âgées essaient également de vous attendrir pour gratter un peu de nourriture, voire de sortir par la grande porte juste après vous. Règle n°1 d’un bon fermier: toujours garder l’oeil sur ses bêtes quoiqu’il arrive. Si un jour vous avez l’occasion de pratiquer le WOOFing ou d’aider en ferme, gardez cela à l’esprit !

Qui dit ferme dit animaux, mais aussi barrières, enclos, cages, compost et autres réjouissances. Unes de nos tâches principales en dehors des bêtes est la peinture. En effet ici il y a pleiiiins de barrières blanches (les fameuses « white picket fences » dont je rêve depuis que je suis petite et dont on parle dans Desperate Housewives), mais quand notre host les achète… et bien elles ne sont pas blanches ! Elles arrivent sans aucune peinture, donc c’est à nous de jouer pour leur donner ce blanc bien éclatant qui les caractérise. Peindre nous prend plusieurs heures qu’on peut répartir comme on veut donc le temps passe vite. C’est très gratifiant de voir le bois se couvrir de peinture, puis de voir les dizaines de barrières qu’on a traitées posées dans le jardin !!

En dehors des tâches de nourrissage, nettoyage et peinture qui représentent 60% de notre temps, nous avons d’autres missions: entretenir les jardins et la serre, vider les poubelles afin de rempoter les bacs de compost, stériliser du matériel pour les animaux, remplir des bennes avec du gros bois, entreposer des copeaux pour remplir les cages du poulailler… Chaque jour est différent (sauf les lundis, vous l’aurez compris), et c’est ce qui fait la richesse de cette expérience. Nous décidons nous-mêmes de notre programme et nos hosts ne sont absolument pas sur notre dos, on se sent libres et du coup on travaille sans pression ! Quand nous avons terminé nos heures de travail nous adorons profiter des chiens de la propriété 🙂 Et puis évidemment nous échangeons avec nos hosts qui sont hyper sympas et prévenants, et qui d’ailleurs nous ont pas mal conseillés à propos du pays. Nous entamons notre dernière semaine chez eux et avons prévu de leur faire un plat bien de chez nous pour les remercier de leur accueil: une tartiflette (rien que le fait de l’écrire fait gargouiller mon ventre !). Monsieur Scintille est un pro de ce plat ainsi que de sa version croziflette, donc nous espérons réussir à trouver du reblochon ou un fromage équivalent… La suite au prochain épisode !!!

8 commentaires sur “La revue WOOFing: deuxième semaine

Ajouter un commentaire

    1. Hello !! Oui, j’y suis encore actuellement et c’est top !!
      La croziflette c’est la même chose avec des crozets de Savoie, des sortes de petites pâtes carrées 🙂 C’est l’alternative aux pommes de terre bien lourdes lol.

      Des bisous, à très vite !

      J'aime

  1. Je vois que tout continue à bien se passer pour vous là bas, c’est super chouette !
    La vie à la ferme semble vous réussir même si j’imagine que parfois tout n’est pas si simple !
    Bisous
    Audrey

    Aimé par 1 personne

  2. Semaine n°2… c’est bon ! Je pense que vous êtes prêts pour vous acheter une « petite maison dans la prairie » avec des vaches et des cochons !! Par contre il va falloir apprendre à cuisiner le pain de maïs car la tartiflette n’est pas très couleur locale !! 😂😋 Je vous taquine… Bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. Alors on voudrait bien mais c’est énormément de travail.. donc peut-être pour notre retraite 😂
      Ah mais c’était justement pour leur faire découvrir les plaisirs français à ces petits néo zélandais ! Ils ont adoré et se sont même resservis deux fois 🙈 Je vais essayer d’apprendre à faire des pavlova et compagnie, promis !!

      Des bisous 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :