Site Loader

Notre souhait avant d’arriver en NZ était clair pour Monsieur et moi: nous voulions acheter un van afin de pouvoir voyager comme bon nous semble, et explorer tous les coins du pays sans limites. Nous avons trouvé notre maison roulante en une semaine, et même si nous avons du effectuer quelques réparations et frais de maintenance, Georgy comme nous aimons l’appeler nous a permis de voir de magnifiques choses ! Alors évidemment, qui dit van dit grande liberté de voyage mais aussi limites… Voici mon bilan après plusieurs mois sur les routes néo-zélandaises !!!

L’hygiène

La peur numéro 1 quand on parle de vivre dans un van, c’est le manque d’hygiène. Car oui nous n’avons pas de douche, ni de WC (techniquement nous avons des toilettes chimiques, mais c’est tellement galère que nous ne les avons jamais utilisées). Je ne vais pas vous dire que c’est hyper simple, mais nous trouvons quand même des solutions afin d’être propres au moins 80% du temps haha. En NZ nous avons tout de même la chance de pouvoir trouver des douches gratuites sur les plages, ou bien payantes un peu partout (dans les piscines ou les campings par exemple), ce qui nous permet de procéder à une toilette complète assez régulièrement. Si par malheur nous nous trouvons dans un endroit désert ou que nous avons envie de nous rafraîchir, nous avons toujours de l’eau dans nos bidons, et nos amies les lingettes pour bébés !!! Croyez-moi, ces dernières sont les meilleures amies des campeurs !

Pour tout ce qui est lavage de vêtements… nous nous organisons pour trouver une machine à laver chaque semaine, pas mal de lavomatics sont à disposition. Il y a toujours un moyen de s’arranger !!!

La cuisine

Vivre dans un van c’est vivre sans le confort d’une cuisine aménagée avec frigo, four et tout le tralala. Du coup on s’adapte, et on mange en conséquence. Nous avons tout de même un évier, une glacière pour garder nos aliments frais durant 1 ou 2 jours, des placards pour stocker conserves et autres aliments, un cooker ainsi que tout ce qu’il nous faut pour survivre: assiettes, verres, casseroles, et une immense table pour se servir de bons repas !!! Nous arrivons à cuisiner de bons petits plats même si l’espace est assez réduit. L’étape la plus difficile reste la vaisselle, car évidemment nous n’avons pas d’eau chaud Il est parfois difficile de laver une poêle après s’être fait un bon plat qui a collé au fond, mais au final on trouve toujours une solution… même si on doit parfois attendre un bon moment pour que notre liquide vaisselle fasse son boulot ! Au moins, on fait la vaisselle tout en se musclant, ce qui est plutôt pas mal 🙂

Le sommeil

Nous avons la chance d’avoir un lit qui fait toute la largeur du van, c’est à dire plus d’1m50 si mes souvenirs sont exacts. On y dort plutôt pas mal même si le confort d’un bon matelas bien rembourré nous manque parfois. Nous avons des rideaux qui empêchent la lumière de pénétrer à l’intérieur, ce qui nous donne l’occasion de bien dormir même en cas de vas et viens pas loins de notre emplacement. Généralement nous nous réveillons assez tôt, avec le soleil, ce qui nous permet de profiter à fond de notre journée. Je vous avoue que parfois j’ai l’impression d’être mieux réveillée en ayant dormi dans le van que dans mon lit, allez comprendre pourquoi !

La conduite… à gauche !

Et oui, nous avons du apprendre à conduire à gauche avec le volant à droite, la boite de vitesse et toutes les autres choses inversées !!! Au début c’est assez flippant car on se dit qu’on ne va pas y arriver, qu’on va se tromper de sens etc. Au final la transition s’est plutôt bien passée pour Monsieur et moi, le seul gros challenge ayant été la prise des rond-points: trop bizarre ! Mais maintenant nous avons du mal à nous imaginer conduire à droite… affaire à suivre à notre retour en France !!

Ce qui nous a surpris aussi au niveau de la conduite, c’est qu’apparement les piétons ne sont pas prioritaires comme en France. Il y a très peu de passages piétons, et même à ce moment là les voitures paraissent prioritaires. Il faudrait que je vérifie quelle est la situation légale, car à chaque fois que je m’arrête pour laisser quelqu’un traverser il est hyper choqué !

Les soirées dans le van

Bon, on ne va pas se mentir, il n’y a pas trop de place à l’intérieur du van, surtout quand on est deux dedans. Néanmoins on arrive à passer de bonnes soirées et à s’amuser ! Quand le temps était maussade on restait à l’intérieur, on regardait des films/séries, ou jouait à des jeux (mini Monopoly, mini qui est-ce, UNO…). Quand il fait beau, on se fait un super apéro dehors, on mange aussi à l’extérieur, on va se balader… C’est ça qui nous plaît, le fait de pouvoir gérer notre vie comme bon nous semble, où l’on veut.

Le parking

L’énooooorme avantage du van c’est de pouvoir se garer pratiquement n’importe où. Ce n’est pas un camping-car donc vous n’avez pas autant de restrictions la journée. Pour la nuit, la NZ regorge de campings gratuits, parfois avec vue sur la plage ou dans des endroits isolés et merveilleux. Nous avons eu la chance de nous réveiller face à la mer ou à des lacs des dizaines de fois, de déjeuner en se baladant sur le sable, de profiter de superbes vues sur l’horizon, des animaux juste à côté de nous… Chaque jour nous habitons à un endroit différent, et mine de rien ça fait du bien au moral et remplit l’esprit d’ondes positives !!! 

Pour l’instant nous n’avons au aucune mauvaise surprises, donc nous recommandons la vie en van à plus de 100000000% !!! Que vous soyez aventurier ou pas du tout, c’est un mode de vie auquel on s’adapte assez facilement, et qui permet aussi bien de passer de bonnes vacances pendant quelques semaines que de faire un road trip de plusieurs mois. Vous avez déjà loué ou acheté un van pour voyager ? Quelles étaient vos impressions ? 🙂

0 Replies to “Bilan sur la vie en van”

  1. Merci de nous faire voyager avec cet article. Ça serait vraiment mon rêve de partir comme dans un Van (et pas dans un camping car) justement pour vivre une vraie aventure.
    Peut-être un jour mais vu que monsieur Morticia aime son confort, ça va être difficile de le convaincre ^^
    Bisous

  2. Génial!!! Ça me rappelle des souvenirs, sauf qu’on avait loué tout un camping car (avec douche, chambre, cuisine). La NZ est sur notre bucket list et c’est sûr qu’on l’explorera en van ou en camping car. Bon voyage! 🙂

  3. Merci pour ton partage et vive la jeunesse ! Tu verras que passer 45 ans, on a envie et besoin de son petit confort ! (Je parle pour moi, LOL !) En même temps, pouvoir se réveiller face à la mer, c’est top ! Bisous

  4. Très intéressant comme article, c’est une expérience que j’aimerais beaucoup vivre ! Je pense que j’appréhenderais seulement d’être h24 collé à la personne avec laquelle je partage l’expérience, et que ce soit une source de conflits parfois.

    Des bisous !

  5. Merci pour ce partage d’expérience, ça fait tjs rêver et comme toi, c’est l’hygiène qui me ferai le plus peur. Bon, personnellement avec un enfant on préfère les airbnb et camping familiale 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Catégories